Rechercher
Vallée de la Bruche
Alsace - Massif des Vosges - France
Fermé

Gaëlle Hochstetter

Accueil Gaëlle Hochstetter
©

"Le génie des lieux"
Le P’tit coin préféré de Gaëlle Hochstetter
Ce petit coin secret, ce n’est pas que je veuille le garder pour moi... Ni jouer aux devinettes. Mais, voyez-vous, il se mérite. Sinon, le charme n’agit pas. Et le génie des lieux ne viendra pas se poser sur votre épaule...
Alors, juste quelques indications pour vous mettre sur la voie. Quelques sensations personnelles pour vous donner l’envie d’y monter... Et je vous laisse le découvrir vous-même.
Pour le départ, vous avez le choix. Il est au milieu du monde ! Enfin, du mien. Le Ban de la Roche, d’où je viens, est tout près. Quand vous aurez Ranrupt, où je travaille, à vos pieds. Quand dominerez du regard Colroy la Roche où j’habite. Et quand vous tutoierez le grand Climont en le regardant dans les yeux, vous y serez ! Enfin, peut-être... Encore faut il trouver l’endroit exact. C’est un peu au-dessus de la ferme du Promont où l’on goûte déjà la paix des lieux. Le long d’un chemin marqué d’un rond jaune qui monte vers une trouée d’arbres où s’offre une vue exceptionnelle : pas moins de 9 lignes de crêtes qui s’échelonnent jusqu’à la vallée de Ste Marie aux Mines !
C’est là que je me pose pour un petit pique-nique du soir. Où je viens souvent en courant, parfois en moto... Toujours avec bonheur. Parce que là, je respire. Non pas que j’étouffe ailleurs. J’aime mon métier, ma Vallée, ma vie. Mais, d’ici, j’en apprécie tout le privilège. J’entends sonner les cloches de Ranrupt et je prends conscience de la chance que j’ai de vivre et travailler ici. Loin de tous les tracas et les fracas, je me laisse imprégner par ce paysage. J’infuse dans le calme de cet univers qui m’est devenu familier. Et la magie opère toujours. Un papillon vient se poser sur moi. Je sais que c’est le génie des lieux. Et que je suis acceptée.
Je vous souhaite la même chose ...
Ah! Encore un petit détail : Mon P’tit Coin préféré se nomme le Bois de Gaize. Ce qui en patois signifie «chèvre».
Joli, non ?